Sélectionner une page

Montpellier : Des automobilistes qui cachent leurs plaques pour éviter la vidéoverbalisation

plaques d'immatriculation en ligne

Récemment, trois voitures équipées de lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation ont traversé les rues de Montpellier pour vérifier si les véhicules en stationnement respectaient les redevances de stationnement. Pour s’en débarrasser, certains automobilistes cachent leur numéro d’immatriculation. Selon les autorités, l’effort a été vain afin de ne pas être verbalisé.

 

« Les plaques d’immatriculation cachées ne fonctionnent qu’une seule fois. Vous ne pouvez pas vous amuser avec ça. » Manu Reynaud, délégué adjoint en charge de la politique de stationnement en voirie, veut de la clarté. « Et c’est très, très marginal. On est dans une anecdote. »

 

Trois véhicules équipés de systèmes de lecture de plaques d’immatriculation sont actuellement en service. « Deux autres arriveront en 2023. Une délibération a été prise pour prendre effet sur le conseil municipal définitif. »

 

Des véhicules en renfort pour contrôler

 

C’est le 15 avril 2021 que la première voiture équipée d’un lecteur de plaque d’immatriculation automatique est entrée en service à Montpellier. C’était une Peugeot blanche. Depuis, deux autres véhicules ont rejoint cette flotte. Et l’an prochain, deux voitures supplémentaires porteront son effectif à cinq.

 

 

Les objectifs de ce dispositif ?

 

La Mairie de Montpellier insiste avant tout sur la nécessité de privilégier les piétons et les cyclistes. Cela semble être le premier objectif à atteindre grâce à la mise en œuvre du dispositif décrit ci-dessus, mais ce n’est pas le seul. En effet, on peut dire que c’est l’abus des chauffeurs qui est le but, et ce de manière générale. Qu’il s’agisse d’une interdiction de stationnement ou d’un feu éteint, le reportage vidéo en question assurera le respect du Code de la Route.

 

 

Une réponse des automobilistes

 

En réponse à cette recrudescence des contrôles, certains automobilistes n’hésitent pas à cacher leur plaque d’immatriculation. Par exemple en coinçant un prospectus sur le support de plaque. De telles photos circulent sur les réseaux sociaux.

 

plaques d'immatriculation en ligne