Sélectionner une page

Existe -t-il des plaques d’immatriculation antiradar ?

plaques d'immatriculation en ligne

Qu’est-ce qu’une plaque d’immatriculation anti-radar ?

 

Les plaques d’immatriculation anti-radar sont des plaques d’immatriculation auxquelles on a ajouté un système réfléchissant qui rend la plaque illisible lorsqu’elle est flashée par un radar. En effet, sous le flash du radar, la plaque anti-flash va réagir de manière à renvoyer la lumière émise et sur la photographie, elle apparaîtra entièrement blanche, comme si elle n’avait aucune inscription.

 

Les plaques d’immatriculation anti-radar sont formellement interdites par la loi et pourtant, on peut toujours en trouver en vente sur Internet. Vous pouvez être tenté de vous en procurer une pour ne pas être visible des radars, mais cela serait une mauvaise idée car les sanctions encourues vous coûteront plus cher que les possibles PV que vous auriez pu éviter en baissant votre vitesse à la limite exigée.

 

Comment rendre invisible sa plaque d’immatriculation ?

 

La plaque d’immatriculation réfléchissante: Certains se créent une plaque réfléchissante qui est illisible quand elle est prise en photo par un hibou ou une cabine (elle paraît blanche). Cependant, cet artifice au coût estimé entre 100 et 400€ est facilement contournable (une petite manipulation d’image et les policiers retrouvent votre numéro).

 

Le chiffre masqué sur la plaque: D’autres masquent un caractère sur leur plaque à l’aide de scotch blanc qu’ils peuvent se procurer pour 3€ dans toute bonne papèterie.

 

La pose d’une plaque escamotable: Il existe aussi la possibilité pour les motards d’installer un dispositif qui cache la plaque sur commande en la relevant (d’un coût compris entre 100 à 400€).

 

La technique dite de la «doublette»: on fait une copie de plaques existantes (40€ environ) et on les installe à la place des siennes.

 

La bombe antiflash : Les bombes censées être antiflash sont des outils permettant de rendre la lecture des plaques des photos prises par les radars automatiques indéchiffrables. Ce produit totalement illégal est disponible sur certaines plateformes de vente en ligne. Le prix d’un tel article est d’environ 79 € l’unité.

Le contenu de la bombe antiradar est un liquide conçu pour rendre impossible la lecture des plaques flashées par des radars automatiques. Il suffit d’asperger la plaque pour que les clichés pris par ces appareils automatiques soient inutilisables. La présence de ce produit est invisible à l’œil nu, ce qui rend la bombe intéressante. Vous pouvez tester la fiabilité du produit chimique en prenant en photo votre plaque minéralogique qui a été imprégnée du

contenu de la bombe miracle. Avec cet essai, vous pourrez juger sans risque de l’efficacité de la solution.

 

Le recours à un attelage : Une autre technique utilisée est la dissimulation volontaire de la plaque d’immatriculation. Il s’agit en fait de l’installation d’un attelage volumineux à l’arrière de la voiture qui permet de masquer la plaque à l’arrière du véhicule.

Cette pratique, bien qu’elle soit effectuée dans un but malhonnête, n’est pas véritablement illégale. Toutefois, il faut absolument que l’attelage en question doit être homologué. Cet objet cache une partie des chiffres sur la plaque. Avec cette technique, seule la plaque arrière est couverte, celle située à l’avant du véhicule reste entièrement lisible.

 

Où acheter des plaques antiradar ?

 

De manière générale et courante, le commerce des plaques réfléchissantes se fait surtout via internet. Toutefois, bien que leur usage soit contraire à la loi, on peut en trouver à acheter chez certains fabricants qui les mettent à disposition de leurs clients pour un prix relativement élevé.

Le coût de ces plaques réfléchissantes est estimé entre 100 et 400 euros.

 

Sanctions encourues

 

Comme le mentionne l’article R212-4 du code de la route, « l’usage d’une fausse plaque d’immatriculation, circulation sans plaque d’immatriculation, mise en circulation d’un véhicule muni de plaques inexactes, usurpation de plaques » sont des délits. Dans la pratique, la doublette (= usurper la plaque d’immatriculation de quelqu’un d’autre), apposée le plus souvent pour éviter de se faire sanctionner par des radars fixes ou mobiles est interdite.

Le contrevenant encoure :

  • Une amende de 30 000 euros
  • Un retrait de 6 points sur le permis
  • Une peine de prison sept ans

 

Des risques importants pour les conducteurs si on se fie au montant très cher de l’amende, surtout au regard de l’efficacité de la plaque d’immatriculation anti-radar qui, rappelons-le, est un acte illégal.

 

plaques d'immatriculation en ligne